Une superbe oeuvre d’art dans la Grande Mosquée de Kairouan

Si la belle cathédrale Notre-Dame d’Amiens possède un chef-d’œuvre d’ébénisterie, représenté par ses stalles datées du premier quart du XVIe siècle, la majestueuse Grande Mosquée de Kairouan, la doyenne des mosquées de Tunisie et de l’ensemble du Maghreb, abrite également un joyau de l’art du bois, illustré par son minbar du IXe siècle.

Datée précisément de 862 ap. J-C, cette chaire à prêcher, en forme d’escalier, est le plus ancien minbar du monde musulman. Constituée d’un assemblage de plus de trois cents pièces entièrement sculptées d’une remarquable variété de motifs tant géométriques que floraux, son ornementation est essentiellement d’inspiration abbasside, mais trahit également des influences byzantines. À son sujet, l’historien Paul Sebag, dans son ouvrage dédié à la Grande Mosquée de Kairouan (éd. Delpire, 1963), écrivait ceci : « la lumière discrète dans laquelle baigne la salle de prière s’accroche aux reliefs, accuse les ajours et ajoute à la splendeur de ce vénérable chef-d’œuvre ».

La photographie d’un panneau, orné de fleurs et de pommes de pin, en dit long sur sa finesse d’exécution…

M. Khaled Hizem

 


Laisser un commentaire