Règles d’Importation et de réexportation de moyens de paiements en Tunisie

Pour vous éviter tout préjudice lié à l’importation et à la réexportation de moyens de paiement en Tunisie, voici un aperçu de la règlementation de la Banque Centrale Tunisienne.

  • L’importation et l’exportation du dinar tunisien en billets ou en pièces sont interdites.
  • Les voyageurs non-résidents peuvent importer librement, sans limitation de montant, des billets de banque étrangers, des chèques et tout autre moyen de paiement libellé en monnaies étrangères.
  • Les devises importées doivent être déclarées à la douane à l’entrée du territoire tunisien si elles sont destinées à être versées au crédit d’un compte en devises ou en dinars convertibles ou si le voyageur non-résident compte réexporter un montant supérieur à la contre-valeur de 5.000 dinars tunisiens.
  • La reprise des billets de banque étrangers et des chèques de voyage en devises est assurée par les intermédiaires agréés, les bureaux de douane habilités à cet effet, ainsi que les personnes qui ont obtenu une sous-délégation d’un intermédiaire agréé (hôteliers, restaurateurs, agences de voyages, magasins d’artisanat…).
  • Les voyageurs non-résidents peuvent reconvertir les billets de banque tunisiens sans limitation de montant :
    • sur présentation du bordereau d’échange qui leur est délivré à la cession de devises si le montant à reconvertir est inférieur à 5.000 DT, et
    • sur présentation dudit bordereau ainsi que de la déclaration en douane si le montant à reconvertir est supérieur à 5.000 DT.
  • Les voyageurs non-résidents peuvent réexporter le reliquat non utilisé des devises qu’ils ont importées:
    • sans justificatif,  si le montant à réexporter est inférieur à la contre-valeur de 5.000 DT,
    • au vu d’un bordereau valant autorisation de sortie de devises, si celles-ci ont été reçues de l’étranger par chèque, virement ou mandat ou tout autre titre de créance ou si elles proviennent du débit d’un compte étranger en devises,
    • au vu de la déclaration d’importation de devises visée par la Douane si le montant à réexporter a été importé matériellement de l’étranger et est égal ou supérieur à la contre-valeur de 5.000 DT.

Avis de change du Ministre des Finances publié au JORT n°10 du 3 février 2006 tel que modifié par l’avis de change paru au JORT n°18 du 2 mars 2007.
Circulaire de la BCT aux IA n° 94-13  du 7 septembre 1994 telle que modifiée par la circulaire de la BCT aux IA n° 2007-13 du 25 avril 2007.

 

 


Laisser un commentaire