La Zaouïa de Sidi Amor Makhlouf à Monastir

Les Zaouïas, ces édifices religieux abritant la sépulture d’un santon, se caractérisent par une grande variété architecturale en Tunisie. Si certaines d’entre elles sont dotées de vastes dimensions, et sont pourvues de décors parfois très raffinés, d’autres, les plus nombreuses, sont beaucoup plus simples. Ces dernières, avec leur allure typique à coupoles blanches, scandent pratiquement l’ensemble du pays.

Un bel exemple est représenté par la Zaouïa de Sidi Amor Makhlouf à Monastir. Au sein de son vaste cimetière, tout proche de la mer, se dresse ce petit monument classé depuis 1928. L’édifice, d’aspect austère, est constitué d’une salle carrée coiffée d’une coupole, dont la calotte semi-sphérique repose sur deux tambours : le premier octogonal et le second de forme carrée. Chacune des quatre faces de ce dernier est percée, au milieu, d’une baie cintrée.

En arrière plan de la Zaouïa, apparait une partie de la muraille crénelée, hérissé de tours, du Ribat de Monastir, l’une des plus importantes forteresses médiévales de l’Afrique du Nord.

M. Khaled Hizem


Laisser un commentaire