Kobbet Ennhas : Un superbe palais à six kilomètres du centre-ville de Tunis

Un des beaux exemples de l’éclectisme de l’architecture palatiale tunisienne, durant la période des Beys husseinites (1705-1957), est représenté par le palais Kobbet Ennhas (littéralement “coupole de cuivre”) situé à La Manouba, à six kilomètres du centre-ville de Tunis. L’édifice tire son nom d’un kiosque de plaisance qui se trouvait dans ses jardins ; ce dernier, flanqué de huit colonnes graciles en marbre blanc, était couvert d’une petite coupole nervurée en cuivre.

Le monument, dont l’aspect actuel date essentiellement de la seconde moitié du XVIIIe siècle et du premier tiers du XIXe siècle, fut construit à l’origine par Mohamed Rachid Bey (1756-1759). Hammouda Pacha (1782-1814), qui résidait plus souvent dans un palais voisin Qsar el Ward (littéralement “palais de la rose”), y apporta des agrandissements ainsi que plusieurs embellissements. Par la suite, Mustapha Bey (1835-1837) fut le dernier monarque husseinite à l’habiter durant quelques séjours. Plus tard, il devint successivement la résidence de deux personnages importants de la cour de Sadok Bey (1859-1882) : d’abord le général Farhat, assassiné lors de l’insurrection de 1864, puis le genéral Rachid.

Si l’édifice présente des extérieurs typiques de l’architecture traditionnelle tunisienne, notamment ses façades blanches rythmées par des arcades et des arcatures aveugles, l’intérieur en revanche offre au regard une plus grande diversité ornementale, se traduisant par la présence de décors tant de style autochtone, enrichi de motifs arabo-andalous et ottomans, que de style italianisant.

Palais Kobbet Ennhas, gros plan sur la coupole de la salle d'apparat ornée de plâtre finement sculptéPalais Kobbet Ennhas, gros plan sur la coupole de la salle d’apparat ornée de plâtre finement sculpté

Palais Kobbet Ennhas, vue partielle du salon d'honneur de style italianisantPalais Kobbet Ennhas, vue partielle du salon d’honneur de style italianisant

Palais Kobbet Ennhas, plafond en parasol du salon d'honneur, décoré de motifs d'inspiration italianisantePalais Kobbet Ennhas, plafond en parasol du salon d’honneur, décoré de motifs d’inspiration italianisante

Le palais Kobbet Ennhas, actuellement en mains privées, a eu la chance d’être restauré et remeublé ; il accueille de nos jours réceptions, séminaires et diverses manifestations culturelles.

M. Khaled Hizem


Laisser un commentaire