La Kasbah du Kef, un monument historique remarquable du nord-ouest tunisien

La Kasbah du Kef, une citadelle-forteresse surplombant la vieille ville, est un monument important au regard du rôle qu’elle a joué dans la défense du nord-ouest tunisien aux XVIIe, XVIIIe et durant le premier tiers du XIXe siècle, en particulier pendant les guerres qui opposèrent les régences de Tunis et d’Alger. Ouvrage militaire aux origines très anciennes, succédant sur le même emplacement à une forteresse byzantine du VIe siècle puis à une place forte arabe bâtie durant le haut Moyen Âge, il date, dans sa forme actuelle, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. La Kasbah reconstruite au début de la période ottomane, vers 1612, fut agrandie en 1679 sous la dynastie des Mouradites (dont le règne s’achève en 1702). Des remaniements importants et des ajouts notables eurent lieu sous la dynastie des Husseinites (1705-1957), notamment sous les règnes de Ali Pacha (1735-1756) et de Hammouda Pacha (1782-1814).

Juchée sur un éperon rocheux, la citadelle-forteresse domine les plaines et les collines du Kef…

M. Khaled Hizem

 


Une réflexion au sujet de « La Kasbah du Kef, un monument historique remarquable du nord-ouest tunisien »

Laisser un commentaire