Projet de création d’un centre socio-culturel tunisien à Paris

La Fédération des Associations Franco-Tunisiennes (FAFT) a lancé mercredi 4 janvier 2017 une pétition à l’attention du Ministre des affaires étrangères M.Khemaies Jhinaoui pour la création d’un centre culturel Tunisien à Paris et ce suite à l’absence de réponses de la part du gouvernement concernant le projet du centre qui leur a été soumis.

Ce projet du Centre Socio-Culturel et Sportif Tunisien est né le même jour de création de l’association FAFT, soit le 6 février 2016 à la Maison du Tunisien à AUBERVILLIERS. Il a été initié par des membres de différentes Associations Franco-Tunisiennes  engagées dans la vie associative en France (ADTL, ESCOT, ATCF, ADTF, …).

Les objectifs définis pour ce centre sont  :
  • Permettre aux Parisiens et aux touristes qui visitent la capitale Française de découvrir la Tunisie à travers ce centre.
  • Accueillir, informer et orienter les jeunes et les retraités.
  •  Enseigner les langues vivantes
  •  Accueillir, détecter les jeunes sportifs de haut niveau et les faire intégrer dans les équipes nationales Tunisiennes

Contacté par téléphone, le secrétaire général de la FAFT, M. Maher Ben Azzouz, nous a confirmé l’attachement de plusieurs associations franco-tunisiennes en France à la création d’un tel centre et que le projet a été transmis aux autorités gouvernementales et ministérielles de l’état tunisien depuis quelques mois et que pour l’instant. “La FAFT est toujours  en attente d’une suite favorable”, avant d’ajouter que cette pétition ne traduisait pas forcément un rapport conflictuel avec le gouvernement mais qu’il s’agissait une initiative supplémentaire pour renforcer le projet et accélérer son acceptation.

M. Maher Ben Azzouz a aussi indiqué que plusieurs contacts à ce sujet ont été établis entre la FAFT et des responsables politiques en France, notamment au Sénat,  et que les retours étaient tous favorables et encourageants. Il ne manquerait que la manifestation de l’état Tunisien.

Notons que le député France 2 Mohammed Ghannem est le président actuel de la FAFT. Ce dernier a défendu le projet lors d’une  intervention au mois de novembre 2016 au sein de l’ARP. M Ghannem n’a pas manqué de rappeler que la Tunisie était le seul pays à ne pas avoir un centre culturel en France en insistant sur la nécessité de disposer d’un endroit autre que la cité universitaire pour les visites officielles des Ministres Tunisiens en France et les rencontres organisées avec les tunisiens résidents en France.

 

pour plus d’informations sur le projet, http://faft.fr/

liens pour la pétition :  http://www.mesopinions.com/petition/art-culture/appel-centre-culturel-tunisien-paris/27153, https://www.change.org/p/appel-pour-un-centre-culturel-tunisien-%C3%A0-paris


Laisser un commentaire