Table ronde : Scène musicale tunisienne émergente

Date / Heure
vendredi, 19 mai, 2017
19 h 00 min - 20 h 30 min

Emplacement
Fondation de la Maison de Tunisie
45A boulevard Jourdan, 75014 , Paris

Chargement de la carte ....

La Fondation de la Maison de Tunisie, et dans le cadre de la fête de la cité 2017 a le plaisir de vous inviter à la table ronde : “Scène musicale tunisienne émergente :
Vers de nouveaux vecteurs de distribution et de diffusion ?”

le vendredi 19 mai 2017 à 20h
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Abstract :::

“Durant les deux dernières décennies, la musique tunisienne a progressivement connu un élan novateur. Propulsée par la liberté d’expression et d’organisation acquises après la révolution de 2011, la diversité des registres musicaux n’a jamais été aussi riche.
Les changements qu’ont connus les modes de production y ont grandement contribué. L’accès libre et généralisée à internet et la démocratisation des outils numériques ont changé la donne en brisant les verrous des médias dominants et des circuits officiels. En atteste surtout l’explosion de la production du rap et de la musique électronique qu’on peut observer sur les plateformes web.
Malgré une certaine ouverture sur les musiques actuelles et la scène émergente, les politiques culturelles publiques continuent à favoriser la variété et le classicisme. Le secteur privé a du mal à se développer face à un quasi-monopole de l’Etat et en l’absence du respect des droits d’auteur.

Dans la situation actuelle, quels circuits de diffusion et de distribution pourraient accompagner cet élan et constituer des alternatives aux vecteurs établis ? A quel point les productions de la scène musicale émergente tunisienne peuvent-elles s’exporter ? Quelles difficultés pour traverser la Méditerranée vers la France et autres pays de l’Europe ? ”

Présenté par
Thameur Mekki : journaliste indépendant spécialiste des musiques actuelles tunisiennes

Intervenants :
Habib Achour, Manager d’artistes, directeur artistique de festivals et Responsable du développement pour l’Afrique et le Moyen-Orient à la SACEM.

Syrine Ben Moussa, artiste musicologue et directrice artistique du «Festival des musiques sacrées de Paris»

Mohamed Seddik Kekli, artiste hip hop et président de l’association Debo

Lien événement Facebook

Laisser un commentaire