“La Tunisie entre deux siècles” en photos

Walid Nabli, photographe amateur Tunisien, passionné par l’aventure, les randonnées, les sites archéologiques, l’histoire et notamment celle de la Tunisie, vient de lancer un projet concept “La Tunisie entre deux siècle”. L’idée étant de mettre des photos prises à Tunis il y a un siècle à coté de photos prises en 2017, le résultat est impressionnant.

Lire la suite

Khaled Melliti primé par le prestigieux Institut de France pour l’Histoire 2016

Le Prix de la Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire 2016 récompense Khaled Melliti pour son ouvrage “Carthage, Histoire d’une métropole méditerranéenne” (Éd. Perrin, avril 2016) et ce lors d’une cérémonie en présence du Secrétaire perpétuel de l’Académie française, d’académiciens de renom et de l’impératrice Farah, avec pour maître de cérémonie, Stéphane Bern.

Lire la suite

Ksar El Warda, le superbe palais de Hammouda Pacha…

À quelques kilomètres du centre-ville de Tunis, se dresse, en plein cœur de La Manouba, un monument exceptionnel, symbolisant le raffinement de l’architecture tunisienne sous le règne de la dynastie des Husseinites (1705-1957). Construit à la fin du XVIIIe siècle, Ksar El Warda, littéralement « palais de la Rose », également appelé Borj El Kébir, est une sublime résidence beylicale, qui impressionne par la splendeur de ses décors intérieurs.

Lire la suite

La mosquée Mohamed Bey, l’apothéose architecturale de l’ère mouradite…

C’est dans la partie septentrionale de la médina de Tunis, surplombant le quartier de Bab Souika, que se trouve la mosquée la plus originale de la vieille cité. La mosquée Mohamed Bey, plus connue sous le nom de mosquée Sidi Mehrez, en raison de sa proximité avec le mausolée de Mehrez Ibn Khalaf (951-1022), le saint le plus vénéré de la ville, est une œuvre architecturale exceptionnelle qui illustre avec éclat l’influence ottomane en Tunisie. Édifiée, vers la fin du XVIIe siècle, par un Bey de la lignée des Mouradites (1613-1702), …

Lire la suite

Patrimoine : Dar Lasram, un fleuron de la médina de Tunis…

C’est dans la partie nord de la médina de Tunis, que se trouve l’un des exemples les plus fascinants de l’architecture palatiale, en milieu urbain, sous la dynastie des Husseinites (1705-1957). Monument situé au numéro 24 de la rue du Tribunal, Dar Lasram, superbe demeure élevée au cours du premier quart du XIXe siècle, éblouit par la qualité exceptionnelle de ses décors intérieurs. Ces derniers illustrent le syncrétisme ornemental en vigueur dans la cour beylicale.

Lire la suite

La mosquée Saheb Ettabâa, la plus somptueuse mosquée de Tunis…

Située en plein cœur du quartier Halfaouine, au nord de la médina, la mosquée Saheb Ettabâa, la dernière mosquée du vendredi construite à Tunis avant l’avènement du protectorat français, est l’exemple le plus marquant de l’architecture religieuse sous la dynastie des Husseinites (1705-1957). Formant un fastueux complexe, construit par l’un des plus puissants ministres de l’histoire tunisienne, le monument se caractérise autant par des matériaux de grande qualité, que par une ornementation foisonnante, trahissant diverses influences.

Lire la suite

Les salles emblématiques du pouvoir beylical au palais du Bardo…

Située à quelques kilomètres à peine du centre-ville de Tunis, l’Assemblée des représentants du peuple est logée, en grande partie, dans l’aile cérémonielle du palais du Bardo. Celle-ci, qui n’a cessé de s’agrandir aux XVIIIe et XIXe siècles, abrite plusieurs pièces qui étaient, autrefois, les espaces d’exercice du pouvoir beylical. ..

Lire la suite

Les admirables palais husseinites de La Manouba…

Située à six kilomètres à l’ouest de Tunis, la ville de La Manouba possède un remarquable patrimoine palatial datant du règne de la dynastie des Husseinites (1705-1957). Ayant servi de résidences aux monarques et à leurs hauts dignitaires, ces monuments se distinguent par la grande qualité de leur architecture et de leurs ornements. Alors que certains d’entre eux sont en assez bon état, tandis que d’autres sont la proie de détériorations, ces lieux de mémoire constituent un pan considérable de notre héritage culturel.

Lire la suite

Dar Ben Abdallah, un joyau oublié de l’architecture palatiale tunisoise…

C’est dans la partie sud de la médina de Tunis, au voisinage de Dar Othman, remarquable palais de la fin du XVIe siècle, et de Tourbet El Bey, somptueux mausolée de la dynastie des Husseinites (1705-1957), que se trouve Dar Ben Abdallah, qui compte parmi les plus beaux exemples de l’architecture palatiale tunisoise aux XVIIIe et XIXe siècles. Longtemps la demeure de hauts dignitaires et de grands notables, elle abrita, à partir de la seconde moitié du XXe siècle, le musée des arts et traditions populaires de Tunis.

Lire la suite

Tourbet El Bey, l’auguste panthéon de la dynastie des Husseinites…

Situé au sud-ouest de la médina de Tunis, enserré dans le dense tissu urbain de celle-ci, le somptueux mausolée de Tourbet El Bey, vénérable nécropole de la dynastie des Beys husseinites (1705-1957), est incontestablement l’exemple le plus grandiose de l’architecture funéraire tunisoise. Fondé durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, le monument est l’héritier d’une tradition architecturale qui trouve ses racines au début du XVIIe siècle…

Lire la suite

La médina : les splendeurs de l’architecture tunisoise du XVIIe siècle…

La médina de Tunis, ensemble urbain classé, depuis 1979, au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, compte une densité impressionnante de monuments, qui furent légués par les différentes phases de sa riche histoire, étalée sur plus de treize siècles. Si chaque période a laissé son empreinte dans l’architecture de la vieille ville, le XVIIe siècle fut le siècle d’or de la construction d’édifices religieux et funéraires, qui métamorphosèrent le visage de cette dernière.

Lire la suite

Une porte magnifiquement sculptée à la Grande Mosquée de Kairouan…

Parmi les éléments remarquables de l’architecture de la Grande Mosquée de Kairouan, figure la porte centrale de la salle de prière, qui constitue l’une des dix-sept portes en bois sculpté donnant accès à la salle depuis le portique méridional de la cour (portique qui sert de narthex à la salle de prière). Remplaçant l’ancienne porte médiévale, …

Lire la suite

Kobbet Ennhas : Un superbe palais à six kilomètres du centre-ville de Tunis

Un des beaux exemples de l’éclectisme de l’architecture palatiale tunisienne, durant la période des Beys husseinites (1705-1957), est représenté par le palais Kobbet Ennhas (littéralement “coupole de cuivre”) situé à La Manouba, à six kilomètres du centre-ville de Tunis. L’édifice tire son nom d’un kiosque de plaisance qui se trouvait dans ses jardins ;

Lire la suite