Après sa démission, Khawla Ben Aicha adresse une lettre à ses électeurs

Khawla Ben Aicha, Député France 1 à l’ARP, a adressé une lettre ce 1er Janvier 2016  à ses électeurs. Cette lettre intervient après  démission confirmée la semaine dernière du bloc parlementaire de Nidaa Tounes.

Ci dessous la lettre telle que publiée sur la page Facebook du député :

Nous tournons la page de l’année 2015 … Une année avec son lot de rebondissements, de changements, de réussites, mais aussi de malheurs et de déceptions …
C’est au tout début de cette année que j’ai rejoint l’Assemblée des Représentants du Peuple..

Elue sur la circonscription France 1 , grâce aux voix de toutes celles et ceux qui ont cru en nos promesses électorales, en notre projet d’une Tunisie moderne et progressiste, en nos aspirations à être celles et ceux qui vont faire changer les choses et faire oublier à la Tunisie et aux tunisiens les 3 années de gouvernance de la Troïka ….

Pour moi et beaucoup d’entre vous le désenchantement ne s’est pas fait attendre …
Les ennemis d’hier nous ont été imposés comme les alliés d’aujourd’hui
Notre parti majoritaire, dénué de tous ses leaders ne gouverne pas , n’arrive à imposer ni sa ligne politique ni son programme électoral ..
Notre groupe parlementaire, pourtant majoritaire est marginalisé et sans âme ni couleurs

Au sein de notre parti, nous sommes devenus comme étrangers …
Entre ceux qui cherchent des ancêtres communs avec les islamises,
Ceux qui veulent éradiquer toute pratique démocratique et dénuer le parti des ses organismes légitimes et décisionnels,
Ceux qui essayent d’y intégrer des figures mafieuses aux relations forts douteuses,
Ceux qui s’érigent en héritiers légitimes d’un ‘ Fond de commerce ‘
Ceux qui s’adonnent à des campagnes de dénigrement traitant toute personne ayant un avis contraire de trahison…

Nous voyions le train quitter les rails et foncer vers les ténèbres de la dictature, de la corruption, des abus…
Ce n’est pas faute d’avoir essayé de faire changer les choses, de dénoncer les abus, d’appeler à une pratique démocratique au sein du parti mais ces appels se sont heurtés à de sourdes oreilles ..
Le déraillement continue .. à vive allure…

Entre ceux qui sont excités de découvrir la nouvelle destination, ceux qui ont choisi de rester à bord pour une nième tentative de le sauver , j’ai choisi avec quelques uns de mes collègues de sauter par dessus bord …
Nous continuerons à nous battre pour le projet auquel nous avons adhéré le premier jour, nous resterons fidèles à nos électeurs, aux promesses que nous leur avons faites, au serment donné, à nos principes et valeurs ..

Non, je ne regrette pas le chemin fait au sein de Nidaa Tounes,mais il est temps de tourner la page et d’en rédiger une nouvelle en adéquation avec mes convictions, mes principes et mes aspirations…
Oui, je continue à croire que nous pouvons faire de la politique et être honnêtes, de n’avoir comme objectif que d’être au service des citoyens et du pays et de rêver de voir émerger cette nouvelle classe de politiciens en laquelle nous pouvons enfin avoir confiance .

Khawla Ben Aicha

lettre_khawla_ben_aicha

 


6 réflexions au sujet de « Après sa démission, Khawla Ben Aicha adresse une lettre à ses électeurs »

  • 2 janvier 2016 à 0 h 07 min
    Permalink

    FINALEMENT TOUT CE CE QUE JE N’AI JAMAIS CESSE DE DENONCER EST VRAI ET REEL…
    MOI JE PARLAIS D’UNE REALITE QUE JE CONNAISSAIS MAIS BEAUCOUP DE TUNISIENS ETAIENT DESORIENTES PAR DES MEDIAS PAYES POUR TRAVESTIR LA VERITE ET FAIRE DU MENSONGE UNE VERTU…
    JE SUIS CONTENT QUE CETTE JEUNE DEPUTEE KHAWLA BEN AÎCHA A PU ENFIN VOIR LES CHOSES EN VRAI…
    EN ETANT A L’INTERIEUR DES ARCANES DU POUVOIR…
    J’INVITE TOUS LES ELUS DIGNES DE CE NOM A SUIVRE L’EXEMPLE DE KHAWLA ET SE DESOLIDARISER DE CE POUVOIR MAFIEUX ET CORROMPU QUI PAR SON INCOMPETENCE MENE LA TUNISIE VERS LE PRECIPICE…
    NOUS SOMMES DE BORDS OPPOSES MAIS BRAVO KHAWLA…

    Réponse
  • 2 janvier 2016 à 0 h 35 min
    Permalink

    Je comprends votre position car toute la campagne de Nidaa, tant pour les Législatives que pour les Présidentielles a été de lutter contre Ennahdha et de dénoncer la Troïka.
    – Puis un long moment pour connaître un Gouvernement.
    – Puis, ce que vous dîtes: “Les ennemis d’hier nous ont été imposés comme les alliés d’aujourd’hui”
    – Puis, puis ces incohérences, ces luttes intestines, puis …
    Une telle accumulation de contradictions, même de “conflits à ciel ouvert”. Certains ont parlé de trahisons.
    Alors être fidèle aux promesses, ça devient impossible.
    La démocratie d’un pays suppose un Parti politique vivant une démocratie interne et un respect des électeurs.
    Last but not least, le fait d’être femme, le fait de savoir que la très grande majorité des femme a voté Nidaa pour éloigner les positions du Parti Islamiste vis à vis de la Femme, ça doit laisser un goût plus amer encore.
    Alors, ne démissionnez pas, ne changez pas, restez fidèle à vos valeurs

    Réponse
    • 2 janvier 2016 à 15 h 25 min
      Permalink

      Merci pour vos remarques,je suis tout à fait d’accord avec vous.Si à chaque que l’on rencontre un problème on démissionne on va laisser la porte aux irresponsables et aux intrigants.Il faut au contraire tenir bon et ne pas tomber dans ce piège tendu par une minorité qui veut imploser le parti.

      Réponse
  • 2 janvier 2016 à 0 h 44 min
    Permalink

    Quand je dis “ne démissionnez pas”, vous aurez compris que je parle de votre poste de Député. Of course!

    Réponse
  • 3 janvier 2016 à 9 h 54 min
    Permalink

    Avoir confiance en celui qui n’a jamais prétendu être démocratique pire il confirme être un parmi ceux qui ont falcifié les résultats des élections précédentes….je n’arrive pas à comprendre comment un être humain puisse être aussi naïf pour s’attendre à des aspirations démocratiques sous la gouvernance de gens pareils?? Commence par corriger le mode de fonctionnement de tes pauvres neurones après ça tu pourra chère députée choisir où militer comment militer et avec qui militer ?

    Réponse
  • 3 janvier 2016 à 20 h 55 min
    Permalink

    Mmes et Mrs les députés-NT à l’ARP, démissionnaires . Démissionnaires de quoi ? Avez-vous été requis par vos électeurs pour vous permettre de démissionner de votre appartenance à LEUR parti ?
    En effet, c’est grâce à vos électeurs que vous siégez à l’ARP, et qui ont voté pour vous, soit 1/ par conviction, 2/ soit au nom du ” vote utile ” ( qui a privé l’ARP de personnes qui, elles, ont fait leurs preuves de militants ) soit 3/ et dans tous les, pour vous opposer et contrer ennahdha, à qui vous allez offrir une majorité confortable. Au sein de l’ARP, vous ne formerez plus qu’un groupement inconsistant, ou une opposition ridicule.
    Votre PREMIER DEVOIR est de rester où vous êtes actuellement, à la place que vos électeurs vous ont indiqué ET RIEN D’AUTRE !!
    Je salue vos sentiments et les raisons honorables de votre démission, mais elles sont inacceptables, car ce serait de la TRAHISON.
    Votre SECOND DEVOIR est de LUTTER pour vos valeurs ( et celles de vos électeurs ) A L’INTERIEUR DU PARTI !!!, manifester, crier, hurler votre désapprobation,…. ne le saviez-vous pas en adhérent à ce parti !? ou votre adhésion n’a-t’ elle été qu’ une aventure, un caprice, qu’un coup de tête !?
    Bourguiba disait : Pour mériter la démocratie, le peuple a besoin de maturité.
    Vous en avez grandement besoin. En attendant, tâchez de prendre conscience de la grosse connerie que vous faites, en trahissant vos électeurs et à travers eux, LA TUNISIE

    Réponse

Laisser un commentaire