Al Bawsala : Faibles taux de présence pour les députés France à la commission des TRE

L’association Al Bawsala a publié ce lundi 18 Avril 2016 son rapport concernant l’activité des députés de l’assemblée des représentants du peuple et notamment celui des commissions parlementaires.

Al Bawsala a aussi indiqué que les absences au sein de l’ARP ne sont ni des exceptions ni des cas isolés, mais un phénomène très sérieux dans les différentes structures de l’ARP et pouvant causer des perturbations sur le déroulement des séances plénières et les réunions des commissions. L’association a aussi souligné un grand écart entre le taux de présence et le taux de participation aux votes lors des séances générales et des examens des projets de loi, au niveau des commissions. Le taux de présence global ne dépasserait  pas les 50%.

Pour ce qui concerne la commission des affaires des tunisiens à l’étranger, et plus précisément les députés France, les taux de présence sont très faibles à l’exception de Khawla Ben Aicha qui affiche un taux de présence de 100% et Dalila Babba (66%).

Au total, neuf réunions de la commission ont eu lieu entre le mois de novembre 2015 et le mois de Mars 2016. Le député Mohammed Ghannem (France1) se distingue par un taux de présence de 0% suivi par Riadh Jaidane (France2, 11%) et Nejia Ben Abdelhafidh (France2, 33%).

Le nouveau président de la commission des TRE Abderraouf El May, n’a pas manqué par ailleurs de rappeler au député Riadh Jaidane sa faible participation aux travaux de la commission, en réponse aux déclarations de ce dernier la semaine dernière à la presse et qui critiquait ouvertement les priorités de la commission  des TRE qui a choisi de commencer son activité parlementaires pour l’année 2016 par le sujet de la 2ème FCR accordée aux conjoints. Abderraouf El May en réponse à Riadh jaidane a rappelé les priorités de la commission tout en ajoutant “l’ordre de jour de nos récentes réunions de commission des TRE auxquelles je l’avoue vous assistez rarement“. De son coté Riadh Jaidane, député indépendant, dénonce une certaine logique partisane et un manque d’appui pour ses potentielles propositions, qui restent à vérifier compte tenu de sa faible participation aux travaux de la commission.

D’un autre coté, certains députés ont émis des réserves sur le rapport de AL Baswsala en précisant qu’il ne prendrait pas en compte les recompositions récentes des commissions et qui font que, pour certains députés, le taux de présence pourrait être très élevé ou très bas suite à une seule présence ou deux aux réunions depuis les recompositions. Les chiffres donnés pour les TRE nous paraissent globalement corrects, la commission n’ayant pas subit beaucoup de changements  à l’exception du bureau exécutif.

assiduité_deputés_tunisiens_en_france_TRE2

assiduité_deputés_tunisiens_en_france_TRE1


Laisser un commentaire